RDCongo: manifestation d’étudiants dispersée à Kinshasa

RDCongo: manifestation d’étudiants dispersée à Kinshasa

Une manifestation de plusieurs centaines d’étudiants dénonçant une hausse des frais de scolarité a été violemment dispersée lundi par la police sur le campus de l’université de Kinshasa, la plus importante de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de source policière. Selon un bilan donné par la police, neuf personnes ont été blessées dont sept graves, onze personnes interpellées dont cinq étudiants, des bâtiments vandalisés dont une banque et un véhicule incendié.

Le ministre de la Jeunesse, Eraston Billy Kambale Tsongo, a jugé « inacceptable » l’usage de la force contre les étudiants.

« La police a tiré des gaz lacrymogènes parce qu’un groupe d’étudiants a tenté de sortir du campus de l’Université de Kinshasa. Tant qu’ils manifesteront à l’intérieur du campus, nous n’interviendrons pas », a déclaré le chef de la police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, à l’AFP.

« Mais s’ils sortent du campus afin de donner la possibilité aux bandits des quartiers environnants de troubler l’ordre public sans autorisation expresse du gouverneur de la ville, nous allons les en empêcher », a ajouté l’officier. Les étudiants dénoncent l’augmentation de leurs frais académiques, provoquée par l’application d’un taux de conversion du franc congolais (FC) contre le dollar qu’ils jugent défavorable.

« Nous protestons contre l’augmentation du taux (qui est passé de 920 à 1.700 francs congolais contre un dollar) pour le paiement des frais académiques. Ce matin la police a déployé plusieurs agents, ils ont jeté des gaz lacrymogène », a expliqué Pierre Kakule.

L’an dernier, les frais académiques étaient fixés à 253.000 francs congolais (soit 275 dollars au taux de 920 FC le dollar). Ce montant est passé cette année à 485.000 FC (soit 285 dollars avec le nouveau taux de 1.700 FC le dollar).

Les étudiants exigent que le paiement des frais se fasse selon l’ancien taux qui « nous profite, surtout qu’il n’y a pas de bourse d’études dans ce pays », selon M. Kakule.

Sur le marché, le franc congolais a connu une dévaluation de 10% en une année, le taux est passé de 1.600 à 1.700 FC contre un dollar.

Des incidents entre étudiants et policiers ont aussi été signalés à l’université de Kisangani, la grande ville du nord-est du pays, selon des témoins.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos