RDCongo: une mission judiciaire va recueillir les plaintes à Minembwe

RDCongo: une mission judiciaire va recueillir les plaintes à Minembwe

 
Une mission judiciaire, mise sur pied à la demande de la communauté des Banyamulenge en RDCongo et à l’étranger, doit se rendre à Minembwe pour recueillir les plaintes des victimes de la vague de violences qui s’est abattue depuis plusieurs mois sur les hauts-plateaux du Sud-Kivu.

 
Dans un communiqué de presse signé ce 6 janvier à Bruxelles, Londres et New York, les avocats Bernard Maingain (Bruxelles) et Jean-Paul Shaka (New York) informent que les Banyamulenge (Tutsis du Sud-Kivu) résidant au Congo et ceux de la diaspora ont « décidé de s’opposer par la voie légale à la destruction volontaire, violente et sauvage de la communauté résidant sur les plateaux du Sud-Kivu en brûlant les logements, les fermes, en détruisant les animaux et en s’attaquant aux Banyamulenge vivant sur leurs terres ancestrales ».
 
Pour les avocats, ce cycle de violence « s’apparente de façon visible aux pogroms qui ont touché la communauté tutsi dans les années cinquante au Rwanda. C’est cette dérive à tendance génocidaire qu’il faut arrêter en restaurant les fonctions régaliennes de l’Etat au Sud-Kivu et en mettant un terme au cycle de l’impunité ».
 
Plusieurs dizaines de mandats
 
Pour ce faire, des victimes et organisations de la société civile (« plusieurs dizaines ») à Minembwe « ont donné mandat d’agir en leur nom et pour leur compte » à l’avocat belge Bernard Maingain qui, appuyé « par une équipe d’avocats de la communauté, basés en RDC et à l’étranger », se rendra sur place pour recueillir « les témoignages de victimes et préparer les plaintes » de celles-ci. Ces plaintes « seront remises aux autorités judiciaire de la RDC, avec copie à l’attention du Procureur auprès de la Cour pénale internationale » (CPI).
 
Me Maingain a demandé assistance et une protection à l’Etat congolais et à la Monusco (Mission de l’Onu au Congo) dont le mandat vient d’être renouvelé avec un accent mis sur la priorité à accorder à la protection des civils. Le mandat des casques bleus porte aussi sur le renforcement de l’Etat au Congo, notamment en matière de Justice.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos