Niger: Boko Haram libère un maire et son épouse enlevés en octobre

Niger: Boko Haram libère un maire et son épouse enlevés en octobre

Le maire de Kabaléwa, une commune du sud-est du Niger, et son épouse, enlevés en octobre par le groupe djihadiste Boko Haram, ont été remis en liberté après le versement d’une rançon, a annoncé dimanche l’ex-otage à l’AFP. « Nous sommes rentrés chez nous hier (samedi). Ils nous ont libérés depuis mardi sur l’autre rive du lac Tchad. Comme les eaux ont envahi les lieux, nous n’avions pas de moyens de transport pour faire la traversée », a expliqué à l’AFP Abari El Hadj Daouda, maire de cette commune de la région de Diffa.

« Finalement ce sont les BH (Boko Haram) eux-mêmes qui ont trouvé une pirogue pour nous amener » à la terre ferme, a-t-il précisé.

« Une rançon d’une vingtaine de millions de francs CFA (plus de 30.000 euros) » a été versée aux ravisseurs pour leur libération, a-t-il dit.

Abari El Hadj Daouda et sa femme avaient été enlevés dans la nuit du 19 octobre à leur domicile par des hommes de Boko Haram.

La région de Diffa, proche du Nigeria, est victime depuis 2015 d’attaques de ce groupe djihadiste nigérian. Selon les chiffres de l’ONU, il y a eu 173 attaques entre janvier et août 2019, avec 202 civils tués et 60 blessés, ainsi que 239 personnes enlevées. Les femmes et les enfants représentent plus de 70% des enlèvements.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos