Malaria: 3 millions de cas en moins, mais les progrès stagnent

Malaria: 3 millions de cas en moins, mais les progrès stagnent

Le nombre de nouveaux cas de malaria a reculé de 3 millions en 2018 pour s’établir un peu sous les 230 millions, selon des estimations. Mais le rythme des avancées s’est ralenti ces dernières années, a dit mercredi à Genève l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il ne sera probablement pas possible d’atteindre l’objectif d’une réduction de 40% de l’incidence en 2020 par rapport à la situation cinq ans auparavant, ni à la diminution de moitié des décès d’ici à 2023, ni à l’élimination totale de la pathologie d’ici à 2030, déplore l’institution dans son rapport annuel sur la malaria. « Nous sommes très loin » de ces objectifs, a même affirmé devant la presse le chef du programme mondial contre la malaria à l’OMS Pedro Alonso.

En près de 20 ans, l’incidence a reculé, mais elle a stagné ces dernières années. Sans avancée toutefois, le nombre de nouveaux cas dépasserait les 320 millions par an, selon l’OMS.

La même stagnation est observée sur les décès liés à la pathologie. Selon des estimations, leur nombre est passé de 585.000 en 2010 à 405.000 l’année dernière. Les enfants de moins de 5 ans constituent deux tiers des décès.

Par régions, l’Afrique a totalisé 93% des cas en 2018. Parmi les autres zones, 3,4% des infections sont observées dans une partie de l’Asie et 2% dans l’est de la Méditerranée.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos