RDC: l’ONU suspend en partie la distribution de nourriture à Beni

RDC: l’ONU suspend en partie la distribution de nourriture à Beni

Le Programme alimentaire mondial (PAM) suspend une partie de ses distributions de nourriture liées à Ebola dans la zone de Beni en raison de l’insécurité. « Des milliers de personnes ne recevront pas d’assistance », a dit vendredi à Genève un porte-parole. Seuls les collaborateurs cruciaux sont restés et tenteront d’acheminer une aide s’ils le peuvent. L’agence onusienne achemine de la nourriture à des contacts de personnes infectées pour éviter qu’ils ne doivent se déplacer et contribuent ainsi à étendre l’épidémie.

Certains groupes de citoyens parmi les centaines de milliers d’habitants de la zone « sont entourés » par des forces armées, a déploré de son côté un porte-parole du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR). Les enlèvements et les attaques contre les infrastructures sont aussi en augmentation. Le HCR appelle à garantir un accès humanitaire.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte à nouveau sur l’impact de cette insécurité sur la réponse à Ebola. A Beni, le nombre d’alertes a diminué, laissant penser que la population ne se déplace plus pour être prise en charge en raison des violences.

Dans une autre zone, l’OMS a été contrainte de relocaliser ses collaborateurs après le décès de quatre membres d’équipes anti-Ebola dans deux attaques armées dans la nuit de mercredi à jeudi. Elle a dû suspendre temporairement son dispositif.

Depuis une semaine, plus de 200 collaborateurs de l’ONU ont été relocalisés depuis Beni et deux autres villes.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos