RDC: trois membres d’une équipe anti-Ebola tués dans l’est

RDC: trois membres d’une équipe anti-Ebola tués dans l’est

Trois membres d’une équipe anti-Ebola ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi dans une attaque armée dans l’est de la République démocratique du Congo, a indiqué à l’AFP une source onusienne. Une personne travaillant pour le ministère congolais de la Santé et deux chauffeurs ont été tués dans l’attaque d’une base où vivent des personnels de la riposte anti-Ebola à Biakato dans la province de l’Ituri, selon la même source.

Une personne est portée disparue et cinq autres ont été blessées dans cette attaque armée, a-t-on précisé, ajoutant qu’une autre attaque a été repoussée à Mangina, dans la même province de l’Ituri.

« Des attaques de groupes armés à Biakato et à Mangina en RDC ont provoqué des morts et des blessés parmi les agents anti-Ebola », a tweeté le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, sans fournir de bilan plus précis.

« L’OMS et ses partenaires soignent les blessés et mettent d’autres membres du personnel en sécurité », a ajouté le site twitter de l’OMS en RDC.

L’OMS est le partenaire du ministère congolais de la Santé dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola, qui a tué 2.199 personnes depuis août 2018.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos