RDC : Mise au point de M. Idryss Katenga

ign="justify">Je m’appelle Idryss Katenga et non « Idriss Katenge » comme mentionné dans l’article. Cependant, j’ai compris qu’il s’agit de moi lorsque allusion est faite à l’islam ma religion. D’ailleurs, à considérer les appels reçus et le nombre de fois que l’article m’a été personnellement transféré, il n’y a point de doute que l’opinion est également convaincue que c’est de moi qu’il s’agit.

Ainsi, je précise tout de suite que tout en me reconnaissant le droit en tant que congolais à part entière et les capacités pour exercer la fonction de président de la CENI que me confère ma qualité d’expert électoral, je ne suis pas candidat à la succession de M. Corneille Nangaa. Cela, contrairement à ce que vous affirmez dans votre article. Les confessions religieuses et les organisations d’éducation civique, ma base légale peuvent en témoigner

Et même si je le voulais, je ne l’aurai pas fait sous le label FCC puisqu’en tant qu’acteur de la société civile et de surcroît autorité au sein de la communauté islamique, je connais la procédure de candidature à la CENI, et celle-ci n’implique qui en aucun moment les familles politiques puisque ces dernières ont leur propre quota dans la composition de la CENI

Bien plus, siégeant avec les autres chefs religieux qui désignent un délégué à la CENI, je n’ai pas connaissance des candidatures annoncées dans l’article avec les faveurs de l’auteur. Par contre, après avoir décidé de prêcher par l’exemple de réconciliation et de cohésion, les chefs de huit confessions religieuses regroupées dans une plateforme, tirant les leçons des expériences du passé, ont mis sur pied une grille d’évaluation des candidatures qui va au-delà des considérations sectaires ou partisanes, puisque plaçant l’intérêt de la Nation au-dessus de tout.

Ainsi, je me pose la question de savoir en vertu de quel mandat, votre journaliste liste les candidatures et va même jusqu’à décréter qui peut ou ne peut pas rendre sa crédibilité à la CENI.

Je voudrai terminer en vous précisant que nos portes nos portes sont ouvertes et que nous travaillons en toute transparence.

Idryss Katenga

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos