RDC: 50 morts dans des attaques de rebelles centrafricains depuis janvier

RDC: 50 morts dans des attaques de rebelles centrafricains depuis janvier

Une cinquantaine de civils congolais ont été tués depuis janvier dans des attaques à répétition de rebelles centrafricains antibalaka contre plusieurs villages du nord-ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi auprès du gouverneur de province. « Depuis le début de l’année, des multiples incursions meurtrières des rebelles centrafricains antibalaka ont causé la mort de plus de 50 villageois congolais », a déclaré Izato Nzege, gouverneur de la province du Nord-Ubangi (nord-ouest).

« La dernière attaque du genre s’est déroulée le week-end. Bilan: trois civils tués et deux autres blessés », a-t-il précisé.

Les combattants antibalaka sont des milices d’autodéfense centrafricaines. Ils affirment vouloir protéger les chrétiens et les animistes contre les exactions des groupes musulmans en Centrafrique.

Ces antibalaka font des incursions en terre congolaise « à première vue pour des raisons alimentaires puisqu’ils repartent avec des chèvres, des vaches » mais « souvent, ils pourchassent aussi leurs compatriotes » réfugiés en RDC, a indiqué M.Izato.

La RDC accueille 500.000 réfugiés sur son sol dont des Centrafricains, selon le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

« Nous faisons tout ce qui est possible pour sécuriser aussi des réfugiés centrafricains. Ils sont libres de rester chez nous, après avoir fui des violences chez eux. La RDC est une terre d’accueil », a-t-il ajouté.

De part et d’autre de la frontière entre la RDC et la Centrafrique, les populations parlent la même langue (le kingbandi ou le sango).

En mai 2018, l’ONU avait accusé les antibalaka d’être responsables de la mort de 76 habitants d’une ville du sud-est de la Centrafrique.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos