RDC: un chef de guerre Maï-Maï du groupe armé Raïa Mutomboki abattu au Sud-Kivu

RDC: un chef de guerre Maï-Maï du groupe armé Raïa Mutomboki abattu au Sud-Kivu

Un seigneur de guerre congolais, le général autoproclamé Cisayura, qui commandait un groupe armé Raïa Mutomboki actif dans la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo), a été tué en fin de semaine lors d’affrontements avec une autre milice, ont rapporté dimanche des médias congolais, en citant des sources locales. Ce chef rebelle a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi par les éléments d’un adversaire, le colonel Chance. Les deux chefs rebelles opèrent et exploitent illicitement les minerais et le bois au sein du Parc national de Kahuzi Biega (PNKB), en territoire de Kabare (Sud-Kivu), a précisé la radio onusienne Okapi.

Le « général » Cisayura dirigeait l’une des milices de combattants locaux Maï-Maï, d’un groupe Raïa Mutomboki (« citoyens en colère » en langue lingala).

Ce déserteur de l’armée congolaise avait formé sa propre milice à la limite du PNKB, se rendant coupable de nombreuses exactions, selon la société civile et les Forces armées de la RDC(FARDC, l’armée gouvernementale).

Selon le député provincial du Sud-Kivu élu de Kalehe, Koko Cirimwami, cité par le site d’information en ligne Actualité.cd, il est le septième seigneur de guerre abattu en moins de deux ans, après Ngubiinda Binongari, Simba, Bahati Kana et Rubunda (tous de la milice Nyatura), Dogo Rukana de Raïa Mutomboki Kirikicho ainsi que Mweke des Raïa Mutomboki de Buloho à Bunyakiri, une localité située à 40 km au nord-ouest de Bukavu, le chef-lieu du Sud-Kivu.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos