RDC: trois morts dans la répression d’une manifestation contre des exploitants miniers

RDC: trois morts dans la répression d’une manifestation contre des exploitants miniers

Trois personnes ont été tuées jeudi dans la répression d’une manifestation de riverains contre une coopérative exploitant une mine de cuivre et de cobalt dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès d’un responsable administratif local. « Trois manifestants sont morts et d’autres (ont été) blessés dans les échauffourées qui les ont opposés aux forces de l’ordre » jeudi à Lonshi, a déclaré l’administrateur du territoire de Sakanya, dans la province du Haut-Katanga, Yuma Asani, à l’AFP.

La localité minière de Lonshi est située à environ 90 km de Sakanya, à la frontière avec la Zambie.

Selon M. Yuma Asani, les habitants de Lonshi manifestaient contre l’association des exploitants miniers artisanaux du Katanga (EMAK, une coopérative minière locale). « Dans leur colère, les manifestants ont mis le feu à dix camions de transport des minerais et trois autres gros véhicules », a-t-il expliqué.

Face à cette situation, « trois jeeps de la police et une jeep de l’armée sont venues en renfort » pour rétablir l’ordre public, a dit M. Yuma Asani.

Les manifestants accusent les responsables d’EMAK, en complicité avec les autorités locales, de n’avoir pas versé des redevances revenant à la communauté, d’après les témoignages recueillis par l’AFP.

En RDC, les sociétés minières ont l’obligation d’affecter un minimum de 0,3% de leur chiffre d’affaires au développement des projets de communautés où ils exploitent.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos