Tunisie: les observateurs européens saluent la « bonne tenue du scrutin »

Tunisie: les observateurs européens saluent la « bonne tenue du scrutin »

La mission d’observation électorale déployée en Tunisie par l’Union européenne a salué mardi la « bonne tenue du scrutin » pour le second tour de la présidentielle dans ce pays, tout en regrettant une campagne tardive et restreinte. Universitaire à la retraite quasi inconnu jusque là sur la scène politique, Kais Saied, 61 ans, a été élu dimanche nouveau président de la Tunisie avec 72,71% des voix, devançant très largement l’homme d’affaires controversé Nabil Karoui, au terme d’un feuilleton politique à rebondissements.

« La bonne tenue du scrutin conforte la place prépondérante que la Tunisie occupe sur la scène démocratique régionale depuis 2011 », a estimé le vice-président du Parlement européen, Fabio Massimo Castaldo, qui dirige la mission d’observation de l’UE. Et ceci en dépit des « délais très courts entre les scrutins législatifs et présidentiel » organisés en un mois, a-t-il souligné.

Autre motif de satisfaction, le taux de participation qui a atteint 55% au second tour, soit « le plus élevé de la séquence des trois scrutins », initiée le 15 septembre avec le premier tour de la présidentielle, avant les élections législatives du 6 octobre.

L’incarcération et les accusations portées contre M. Karoui, arrêté le 23 août pour fraude fiscale et libéré trois jours avant le second tour, ont « éclipsé le débat d’idées », ont constaté les observateurs dans une déclaration.

Les observateurs de l’UE pointent une « opacité » autour des publicités politiques en ligne: pendant la période du silence électoral, la mission de l’UE a ainsi observé « 113 publicités payantes différentes en faveur des candidats sur Facebook ».​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos