Le braconnage des rhinocéros atteint des niveaux sans précédent au Botswana

Le braconnage des rhinocéros atteint des niveaux sans précédent au Botswana

Le braconnage des rhinocéros a atteint des niveaux « sans précédent » au Botswana, pays de l’Afrique australe, cette année, ont déploré mercredi les autorités locales. Rien qu’au cours des six derniers mois, neuf rhinocéros ont été tués pour leur cornes, a déclaré la ministre de l’Environnement Alice Mmolawa, qualifiant ce chiffre de « profondément inquiétant ». « Les braconniers semblent avoir tourné leur attention vers le Botswana « , a-t-elle relevé.

Ce pays africain, où cette pratique était minime à ce jour, est considéré comme un refuge pour ces pachydermes.

En 2016, un seul des 400 rhinocéros y vivant avait été victime de braconnage, pour aucun un an plus tard. Des pays fortement touchés par ce fléau, comme l’Afrique du Sud, y ont d’ailleurs envoyé leurs rhinocéros pour les protéger.

En Afrique du Sud, 318 rhinocéros ont ainsi été tués pour leurs cornes entre les mois de janvier et juin de cette année.

Le succès du Botswana à maintenir les incidents de braconnage à un niveau bas est attribué à sa police anti-braconnage stricte ainsi qu’au recours à l’armée pour protéger les animaux.

Il ne reste qu’environ 25.000 rhinocéros noirs et blancs en Afrique. Ils sont tués pour leurs cornes, qui auraient des vertus médicinales ou sont utilisés comme aphrodisiaque, en particulier en Asie. ​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos