RDCongo: les difficultés de la gratuité de l’enseignement

RDCongo: les difficultés de la gratuité de l’enseignement

L’agence de presse congolaise APA a annoncé mardi que le gouvernement Ilunga avait débloqué 41 milliards de FC (environ 25 millions de dollars) pour un premier financement dans l’enseignement.

Cette somme doit « financer le premier palier additionnel de salaire des enseignants du mois de septembre 2019 », selon l’agence APA. En clair: il représente les suppléments consentis aux salaires mensuels des enseignants, ainsi augmentés. Selon APA, la somme doit également servir à payer près de 35.000 enseignants qui ne le sont pas jusqu’ici, sur le stock de quelque 133.000 enseignants non payés dans le pays.

Pour ceux qui restent sur le carreau, ajoute l’agence, « même le projet de loi de finances 2020, en cours d’élaboration, ne donne pas une réponse satisfaisante ».

A cela s’ajoutent d’autres difficultés. Les enseignants du primaire de Boma observent ainsi une grève depuis lundi pour protester contre les écarts – en leur défaveur – entre les suppléments de salaires pour septembre. « A Kinshasa, on ajoute 193.000 F; à Matadi, on ajoute 139.000 F et l’enseignant de Boma, on le considère comme un broussard (en lui proposant) 39.000 F. C’est inadmissible! », indique un représentant syndical, Jean Tsasa.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos