RDC: le gouvernement débloque un million de dollars pour un recensement de la population

RDC: le gouvernement débloque un million de dollars pour un recensement de la population

Le gouvernement congolais a décidé d’allouer plus d’un million de dollars au projet de recensement général de la population de la République démocratique du Congo (RDC), un pays grand comme 80 fois la Belgique et où le dernier recensement date de 1984, sous la présidence du maréchal Mobutu Sese Seko, rapporte ce week-end la presse kinoise. « Après débat, le Conseil des ministres a décidé d’allouer au projet la somme d’un million quarante cinq mille deux cent nonante sept dollars américains) pour ne pas perdre les financements déjà intervenus dans ce projet », indique le compte-rendu de la réunion hebdomadaire du gouvernement tenue vendredi à Kinshasa sous la direction du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

La vice-Première ministre et ministre du Plan, Élysée Munembwe, a rappelé que le recensement scientifique de la population « est une opération qui doit être la plus exhaustive que possible, dans la mesure où elle doit fournir des données statistiques sociodémographiques et économiques détaillées », ajoute le compte-rendu lu à la presse par le ministre de la Communication et des Médias, qui est également porte-parole du gouvernement, David Jolino Diwampovesa Makelele, et reçu dimanche à Bruxelles.

L’unique Recensement scientifique de la Population (RSP) de l’ex-Congo belge (Zaïre entre octobre 1971 et mai 1997) depuis son indépendance en 1960 remonte à 1984.

De 13,5 millions en 1958, la population congolaise a augmenté rapidement, passant de 21,6 millions en 1970, à 30,7 millions en 1984. Depuis lors, les chiffres de population utilisés proviennent de projections établies par l’Institut national de la Statistique (INS) à partir des données du recensement de 1984. Le nombre d’habitants est estimé, en l’absence de chiffres plus précis, à près de 80 millions de personnes.

Le nouveau président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait affirmé le 24 janvier dernier, lors de son investiture: « Nous comptons engager le gouvernement à réaliser très rapidement un recensement sur tout le territoire ».

Le 3 septembre, le chef de l’Etat avait annoncé « le lancement de la campagne d’identification biométrique de tous les citoyens (congolais) en vue de doter le pays d’un registre national de la population d’ici à 2020 ». GGD/DGO/​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos