Burundi: des étudiants congolais en grève après l’expulsion d’une trentaine d’entre eux

Burundi: des étudiants congolais en grève après l’expulsion d’une trentaine d’entre eux

Les étudiants congolais de l’Université Espoir d’Afrique de Bujumbura ont entamé lundi un mouvement de grève pour protester contre l’expulsion d’une trentaine d’entre eux par les autorités burundaises la semaine dernière, a indiqué leur association, citée par des médias locaux. La police burundaise a arrêté mercredi dernier une trentaine d’étudiants congolais. Ils ont été détenus pendant plusieurs heures avant d’être expulsés du Burundi le même jour, sans ménagement, selon le site d’information BurundiDaily.

« Ils sont jetés à la frontière par des camions de police dans lesquels ils sont entassés comme des sardines, comme des criminels sous une humiliation totale », a précisé ce site.

Il leur est reproché, selon le média en ligne congolais 7sur7.cd, d’être des « résidents irréguliers », n’ayant pas de visa d’établissement pour études. Pour la police burundaise, les autorisations spéciales de circulation émises dans le cadre de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL, qui rassemble la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Rwanda) que plusieurs étudiants congolais présentent « ne sont pas suffisantes », précise ce site.

Le président de la Communauté des Étudiants Congolais de l’Université Espoir d’Afrique (Cecueab), Amani Nyakalundi, a demandé, dans un communiqué publié samedi, à ses compatriotes de ne pas se présenter aux cours lundi en guise de protestation contre l’expulsion des leurs camarades.

Selon la Ceculab, la mesure de grève concerne toutes les communautés congolaises de toutes les universités de Bujumbura.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos