RDC : Le CLC annonce une croisade contre la corruption

RDC : Le CLC annonce une croisade contre la corruption

Décidément, la « disparition » des 15 millions de dollars des caisses du trésor public a le don de réveiller tous les acteurs de la société civile en République démocratique du Congo.

Cette fois, c’est le Comité Laïc de Coordination (CLC) qui annonce son intention de se mobiliser et de mobiliser le peuple congolais contre la corruption, un message qui résonne d’autant mieux qu’il épouse à la lettre les mots martelés sans fin par Félix Tshisekedi lors de son voyage à Bruxelles.

Le CLC lance un appel en direction des autorités et du peuple congolais pour dire « non à l’impunité et non à l’impuissance ».

Et les responsables du CLC rappellent au passage que « les faits sont têtus et ne rassurent pas », en pointant du doigt les dernières grandes corruptions qui viennent de frapper le pays. Ils mettent d’abord en évidence les 15 millions de dollars « subtilisés au trésor public pour une destination inconnue ». Ils reviennent aussi sur la corruption des députés provinciaux lors des élections sénatoriales. Des faits qui jettent évidemment le discrédit sur les élus de la Haute chambre du pays.

RDC: le Comité laïc de coordination s’interroge sur la bonne foi de la Commission électorale

Enfin, ils rappellent l’invalidation de certains députés… dont beaucoup ont finalement été « revalidés », jetant cette fois le doute sur la composition de l’Assemblée nationale.

Pour faire la lumière sur tous ces faits de corruption, ils appellent à des enquêtes diligentées par des pouvoirs réellement indépendants. Ils mettent ainsi en garde contre ces enquêtes annoncées qui ne débouchent sur aucun élément concret et servent essentiellement à enterrer  les dossiers. Des stratégies trop souvent vues en RDC.

Le CLC dit attendre des garanties fermes du gouvernement et des institutions publiques pour « arrêter la banalisation de la corruption » et « pour que plus jamais aucune autorité du pays, quel que soit son rang, ne puisse puiser impunément dans les caisses de l’Etat ».

Laisser faire la justice dans le dossier des 15 millions

Le CLC exige aussi la suspension à titre conservatoire de toutes les personnes impliquées dans le détournement des 15 millions de dollars afin de permettre à la justice de faire son travail.

Mgr Monsengwo : « Félix Tshisekedi aurait dû reconnaître sa claire et nette défaite »

Le CLC en appelle encore à la démission de tous les juges de la Cour constitutionnelle pour qu’une nouvelle cour intègre avec ‘ »des juges compétents » puisse voir le jour.

Si les autorités n’envoient aucun signal, si le dossier des 15 millions demeure sans réponse, si la justice ne peut travailler de manière indépendante et efficace, le CLC appelle les Congolais à se préparer à la mobilisation à partir du 1er octobre et parle d’une croisade pour lutter contre la corruption.

Une initiative qui devrait parler au président de la République, lui qui ne cesse d’appeler à la lutte contre la corruption mais dont on attend toujours une prise de position ferme et sans ambiguïté dans le dossier de la disparition des 15 millions de dollars.

LIRE LE COMMUNIQUE DU CLC DU 19 SEPTEMBRE

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos