Visite de Félix Tshisekedi : Tapis rouge et realpolitik

Visite de Félix Tshisekedi : Tapis rouge et realpolitik

Edito par Hubert Leclercq

Félix Tshisekedi, le fils de l’ancien opposant aux régimes de Mobutu et de Kabila, Étienne Tshisekedi, débarque en Belgique ce lundi 16 septembre  auréolé de son statut de président de la République démocratique du Congo. Un adjectif qui sied de moins en moins à ce géant d’Afrique centrale qui nous a offert en début d’année une farce grossière. Les scrutins présidentiel et législatif du 30 décembre 2018, après maints reports, après maints bidouillages et l’imposition par le pouvoir kabiliste de “machines à voter” électroniques contraires à la Constitution, ont donné lieu à des résultats qui ne correspondaient en rien aux chiffres obtenus par les observateurs de l’Église catholique et par les mouvements citoyens. Le candidat Félix Tshisekedi, qui avait fait parler de lui pour s’être octroyé des diplômes de l’enseignement supérieur belge dont la Communauté française n’a aucune trace, se voyait bombardé président de la République par son prédécesseur Joseph Kabila qui pouvait ainsi se targuer de céder le pouvoir à un opposant tout en conservant –miracle de l’arithmétique politique congolaise – la majorité absolue à l’Assemblée nationale et au Sénat.
Des diplômes douteux, une élection douteuse, une gestion du pays douteuse qui vaudront donc à Félix Tshisekedi un ticket en première classe pour une visite tout ce qu’il y a de plus officielle chez nous avec, en point d’orgue, un dîner au palais royal, en présence du Premier ministre et du roi Philippe. Félix Tshisekedi obtient en Belgique ce qui lui a été refusé aux États-Unis où il a effectué son premier voyage hors du continent africain début avril dernier. Pour ce déplacement, l’homme a trouvé portes closes à la Maison-Blanche malgré le soutien de l’administration américaine et le travail de ses lobbyistes. En Belgique, cinq mois plus tard, et alors que le pouvoir congolais est empêtré dans une histoire de détournement de 15 millions de dollars, Félix Tshisekedi décroche le symbole des symboles en trouvant place à la table royale, grâce à la bienveillance de la classe politique. Choquant.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos