Burundi: deux corps décapités découverts près de la frontière avec la RDC 

Burundi: deux corps décapités découverts près de la frontière avec la RDC 

Des pêcheurs ont découvert vendredi deux corps décapités dans le nord-ouest du Burundi, a rapporté le collectif des journalistes indépendants SOS-Médias/Burundi, citant des sources locales, alors que l’insécurité persiste dans de nombreux endroits du pays à l’approche des élections générales de 2020. Les deux corps n’ont pas été identifiés immédiatement, selon l’administration locale de Gasenyi, une localité proche de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

Ils ont été découverts très tôt dans la matinée, « attachés et décapités » par des pêcheurs près de la rivière Rusizi, qui marque la frontière entre les deux pays, a précisé SOS Médias Burundi

Des habitants ont dénoncé une criminalité grandissante.

Le Burundi est en crise depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat. Il avait été réélu en juillet de la même année.

Les violences et la répression qui ont accompagné la crise auraient fait au moins 1.200 morts et déplacé plus de 400.000 personnes entre avril 2015 et mai 2017, selon les estimations de la Cour pénale internationale (CPI), qui a ouvert une enquête.

Dimanche dernier, le principal parti d’opposition burundais, le Conseil National pour la liberté (CNL), avait affirmé que 18 de ses permanences ont été vandalisées ces deux derniers mois, des « actes de harcèlement et d’intimidation politiques » qu’il a attribués au parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Des élections générales sont prévues l’an prochain au Burundi, avec une présidentielle, des législatives et des communales fixées au 20 mai 2020, des sénatoriales au 20 juillet, celles des conseillers collinaires et des chefs de quartiers au 24 août.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos