RDC: Tshisekedi fait de l’électricité la priorité économique de son mandat

RDC: Tshisekedi fait de l’électricité la priorité économique de son mandat

Le président congolais Félix Tshisekedi a annoncé mardi qu’il allait faire de l’électricité la « priorité économique » de son mandat, alors que seuls 8% des habitants de la République démocratique du Congo (RDC) y ont accès. « J’ai demandé que l’accès à l’électricité soit inscrit comme la première priorité économique de mon quinquennat », a déclaré M. Tshisekedi à l’ouverture du premier forum national sur l’électricité en RDC.

« Aujourd’hui, on évalue le taux d’accès à l’énergie électrique à 8% », dont 1% en milieu rural, a-t-il souligné. Une situation qui risque de perdurer à cause du manque de mesures d’application de la libéralisation du secteur décidée en 2014, a-t-il déploré.

Le premier forum sur l’électricité en RDC se tient à Matadi, le chef-lieu de la province du Kongo-central, à 350 km dans le sud-ouest de Kinshasa. Cette province abrite les barrages hydro-électriques d’Inga I et II.

Un autre projet, celui du méga-barrage hydro-électrique Grand Inga, sur le fleuve Congo (4.700 km de long et doté d’un débit de 40.000 m3/seconde), qui devait fournir de l’énergie jusqu’en Afrique du sud, tarde à voir le jour depuis 1972.

Inga III doit venir compléter les deux centrales vieillissantes entrées en service entre 1972 et 1982 aux chutes d’Inga sur le fleuve Congo, à 260 km en aval de Kinshasa.

Depuis 1982, a rappelé M. Tshisekedi, la RDC « n’a plus connu d’avancée significative dans le développement de la production d’énergie électrique », alors que sa population est passée de 28 millions à près de 80 millions d’habitants.​

Que pensez-vous de cet article?