RDC: la liste définitive des ministres attendue cette semaine

RDC: la liste définitive des ministres attendue cette semaine

Le Premier ministre congolais désigné, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a promis lundi de transmettre cette semaine encore la liste définitive des ministrables au président Félix Tshisekedi, lors d’une rencontre entre les deux hommes à Kinshasa, alors que la répartition des portfeuilles entre les deux composantes de la coalition présidentielle se précisait.

Ilunga présentera la dernière mouture de son équipe dans deux ou trois jours, a annoncé lundi le service de presse de la présidence de la République à l’issue de l’entretien qui s’est déroulé à la cité de l’Union africaine (UA), où M. Tshisekedi réside.

Plus de sept mois après les élections générales du 30 décembre dernier, la formation du gouvernement central se fait toujours attendre en raison d’interminables tractations entre les deux composantes de la future coalition, le Front commun pour le Congo (FCC), la plateforme de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila, et Cap pour le changement (Cach, la coalition de M. Tshisekedi), alors que M. Ilunga Ilunkamba a été nommé Premier ministre le 20 mai.

Ce gouvernement sera composé de 65 membres. Le FCC obtiendra 30 ministères et 12 postes de vice-ministres. La coalition de M. Tshisekedi héritera de 15 ministères et de huit postes des vice-ministres, à répartir principalement entre ses deux composantes, le parti historique d’opposition Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) de M. Tshisekedi, et l’Union pour la Nation congolaise (UNC), le parti de Vital Kamerhe, un ex-allié de M. Kabila devenu directeur de cabinet de M. Tshisekedi.

Selon le secrétaire général de l’UNC, Jean-Baudouin Mayo Mambeke, cité lundi par la presse kinoise, ce parti, qui dispose de dix-sept sièges (sur 500) de députés nationaux, obtiendra huit portefeuilles, dont six ministères – dont celui chargé des médias et de la communication – et deux vice-ministères.

Mayo intégrera pour sa part le gouvernement en qualité de vice-Premier ministre en charge du budget.

Il avait déjà été ministre en 1994, du temps du maréchal Mobutu Sese Seko, dans un gouvernement dirigé par Léon Kengo wa Dondo – qui a terminé sa carrière politique en avril dernier comme président du Sénat.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos