RDC: trois personnes tuées par balles dans une manifestation près de Béni

RDC: trois personnes tuées par balles dans une manifestation près de Béni

Trois personnes ont été tuées lundi par balles par la police lors d’une manifestation contre l’insécurité dans une région de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où des tueries sont quasi quotidiennes, a-t-on appris d’un responsable local. « Il y avait une manifestation au cours de laquelle trois personnes viennent de mourir: un jeune garçon d’environ 25 ans a reçu une balle au niveau de l’abdomen, il est mort à l’hôpital; un pygmée a été atteint par balle, il est mort sur place; un enfant a été atteint aussi par balle et est aussi décédé », a déclaré l’administrateur du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, Donat Kibwana, à l’AFP.

Cet incident a eu lieu à Oicha, cité située à 30 km au nord de la ville de Beni. Les manifestants protestaient contre une attaque survenue la veille et attribuée aux milices ougandaises musulmanes des Forces démocratiques alliées (ADF), au cours de laquelle deux personnes avaient été tuées.

« La police a dispersé les manifestants par des tirs à balles réelles et du gaz lacrymogène, pour l’instant le bilan est de trois morts dont une femme pygmée », a accusé la présidente de la société civile du territoire de Beni, Noella Katongerwaki.

Les activités sont « paralysées dans la cité d’Oicha. Nous demandons à l’armée de faire son travail. Nous ne pouvons pas comprendre que notre armée n’arrive toujours pas à nous sécuriser contre les ADF », a ajouté un autre activiste, Janvier Kasairio.

Présents dans l’est de la RDC depuis 1995, les miliciens des ADF sont accusés par le gouvernement congolais et la Mission de l’ONU au Congo (Monusco) d’être responsables de massacres de plusieurs centaines de civils dans la région de Beni depuis octobre 2014.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos