RDC : Sept Chinois détenus au Kasaï

RDC : Sept Chinois détenus au Kasaï

Sept ressortissants chinois accusés de « séjour irrégulier » sont en détention à Kananga dans la province centrale du Kasaï en République démocratique du Congo, et leur employeur dénonce un règlement de comptes de la part des autorités provinciales.

« Ils sont en séjour irrégulier. Ils ont les visas de la société CREC-7 chinoise mais travaillent pour le compte de la société CREC7/RDC. Mes services ont découvert cette irrégularité et les ont arrêtés« , a déclaré à l’AFP Emmanuel Mapenzi, chef de la direction générale des migration (DGM) dans la province du Kasaï-central.
Les sept hommes travaillent pour le compte de la compagnie China Railway Engineering Corporation -7 (CREC-7) aux postes de péage de Kalambambuji, situé à 25 km de Kananga (capitale du Kasaï-central) qui est différente de GREC7/RDC, une société de droit congolais, a expliqué à l’AFP le gouverneur du Kasaï-central, Martin Kabuya.
Ils sont détenus dans un cachot du service de renseignements de la police depuis samedi et les autorités ont promis de les transférer à Kinshasa.
La société accuse le gouverneur
La société CREC-7 dément la version officielle et « dénonce les intentions malveillantes du gouverneur du Kasaï-central« , l’accusant de vouloir saper le travail de l’entreprise chinoise.
« Ces citoyens chinois ne sont pas en situation irrégulière. Nous sommes au courant des intentions du gouverneur du Kasaï-central qui tient à gérer pour son compte privé la route de Kalambambuji en construction par CREC-7 et pour laquelle nous avons signé un contrat avec le gouvernement congolais« , a dit à l’AFP Mathieu Lukusa Lufukona, l’avocat de cette société chinoise.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos