Ebola : Le Rwanda filtre les sorties, Katumbi sensibilise par le foot #stopebola

Ebola : Le Rwanda filtre les sorties, Katumbi sensibilise par le foot #stopebola

Les traversées des Rwandais vers la République démocratique du Congo (RDC) voisine étaient filtrées lundi pour le septième jour consécutif, au nom de la lutte contre la maladie à virus Ebola, a-t-on appris de sources officielles.

Depuis une semaine, les autorités rwandaises ont imposé des restrictions à leurs ressortissants désireux de se rendre à Goma (RDC) où quatre cas de fièvre hémorragique ont été enregistrés.
« La frontière n’est pas fermée. Le passage de la frontière se fait maintenant au cas par cas et il faut avoir quelque chose d’important à faire ou une raison solide pour pouvoir traverser. Nous travaillons en étroite collaboration avec les responsables de la RDC à ce sujet et ce sera le cas jusqu’à ce que la situation soit claire« , a déclaré le ministre délégué aux Affaires de la Communauté de l’Afrique de l’est, Olivier Nduhungirehe, à l’AFP.
Mais pour un officier congolais chargé des questions d’immigration, les motivations de ce filtrage ne sont pas seulement sanitaires, mais aussi sécuritaires.
Défections de militaires ?
« Il n’y a pas que la lutte contre la propagation d’Ebola. Les autorités rwandaises nous reprochent d’avoir laissé passer cinq officiers rwandais (trois colonels et deux majors) qui auraient fait défection. C’est pour cette raison qu’elles filtrent la traversée des citoyens rwandais« , a-t-il déclaré à l’AFP sous le couvert de l’anonymat.
Les Congolais sont autorisés à aller et à revenir au Rwanda moyennant un laissez-passé, mais « les Rwandais qui sont autorisés de traverser au Congo sont essentiellement des vendeuses de tomates, d’oignons, de maïs et des légumes« , a ajouté cette source. « La traversée des hommes est devenue rarissime« .
A la petite barrière de Goma, le chef-lieu de la province congolaise du Nord-Kivu, réservée à la traversée des personnes et des marchandises, les guichets ne reçoivent plus que deux à trois personnes toutes les 20 minutes (au lieu des dizaines sur chacun des dix guichets), a constaté un correspondant de l’AFP.
« Le contrôle du côté de mon pays m’a pris près de trois heures avant d’être autorisée de franchir la frontière congolaise« , a témoigné Edwige Sengiyunva, une Rwandaise, vendeuse de légumes.
Le 2 août, après la déclaration d’un quatrième cas d’Ebola à Goma, la frontière avait été fermée pendant plus de huit heures par les autorités rwandaises. L’épidémie a déjà fait plus de 1.800 morts en une année.
Match de foot pour dire stop à Ebola
Les traversées des Rwandais vers la République démocratique du Congo (RDC) voisine étaient filtrées lundi pour le septième jour consécutif, au nom de la lutte contre la maladie à virus Ebola, a-t-on appris de sources officielles.

Que pensez-vous de cet article?