RDC : trois personnes tuées par des hommes armés au Nord-Kivu

RDC : trois personnes tuées par des hommes armés au Nord-Kivu

Trois personnes ont été abattues durant la nuit du dimanche à lundi par des hommes armés dans la localité d’Eringeti, située dans la province du Nord-Kivu, rapportent lundi des médias congolais, en précisant que la population en colère a manifesté pour protester contre ces nouvelles violences.

Les victimes sont deux femmes et un homme qui ont été exécutés par des hommes porteurs d’armes à feu dans un quartier de cette ville située en territoire de Beni, à l’extrême nord du Nord-Kivu, selon des sites d’information.
La société civile locale a attribué ces meurtres à des hommes armés non identifiés.
Eringeti, proche de la frontière entre le Nord-Kivu et l’ex-province Orientale, se trouve dans la zone d’action des Forces démocratiques alliées (ADF), des rebelles musulmans accusés d’être les auteurs d’une série de massacres ayant coûté la vie à près de 500 civils depuis le mois d’octobre 2014.
Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les ADF sont présents dans l’est congolais depuis 1995, où ils sont accusés de violations graves et répétées des droits de l’Homme, et de se livrer à un juteux trafic de bois.
Selon des témoins, les activités à Eringeti étaient paralysées lundi matin et les habitants ont défilé avec les trois corps jusqu’au bureau du fonctionnaire délégué, qui représente le gouverneur de province. Ils ont abandonné ces corps dans son bureau, en réclamant que les autorités s’occupent de leur enterrement.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos