RDC: la société civile dénonce un gouvernement « pléthorique » et « budgétivore »

RDC: la société civile dénonce un gouvernement « pléthorique » et « budgétivore »

La société civile congolaise a dénoncé la taille du futur gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), dont la mise sur pied apparaissait jeudi comme plus proche que jamais, sept mois après les élections générales du 30 décembre dernier, jugeant l’équipe du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba « pléthorique » et « budgétivore ». Ce gouvernement sera composé de 65 membres, dont 48 ministres et 17 vice-ministres, ont convenu le Front commun pour le Congo (FCC), la plateforme de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, et Cap pour le changement (Cach, la coalition du président Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo) dans le cadre d’un accord de partage du pouvoir réaffirmé en début de semaine.

Mais la société civile considère ce gouvernement comme « gigantesque », relève la presse congolaise.

Le coordonnateur de l’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO), Jean-Claude Katende, a ainsi qualifié l’équipe gouvernementale de « business » des partis et regroupements politiques au pouvoir, selon le site d’informations Actualité.Cd.

« Et cela est une autre façon de piller le peuple congolais. Ils ont fait traîner la mise en place du parlement pour fatiguer le peuple pour qu’enfin de compte le peuple se dise indifférent sur la composition. C’est juste pour appauvrir la population car on ne peut pas mettre autant d’argent juste pour le fonctionnement des institutions. Si les acteurs politiques sont sérieux, ce qu’ils doivent faire, c’est réduire les salaires des ministres, députés et sénateurs », a ajouté le coordonnateur de l’ASADHO.

Un militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), Bienvenu Matumo, a pour sa part dénoncé le caractère « budgétivore » du gouvernement de M. Ilunga.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos