Ebola : La fermeture des frontières aura un impact sur des dizaines de milliers de personnes

Ebola : La fermeture des frontières aura un impact sur des dizaines de milliers de personnes

Par Esther N’sapu, correspondante à l’Est de la RDC

Les autorités rwandaises ont donc décidé de fermer les frontières ce jeudi 1er août entre la ville de Gisenyi, située dans le district de Rubavu, et Goma au Nord-Kivu, en RDC. Ces postes douaniers sont ceux de la grande barrière et celui de la petite barrière.

Cette réaction du Rwanda intervient après la confirmation il y a quelques heures du 3e cas positif d’Ebola à Goma par les autorités sanitaires.

D’après les informations en notre possession, cette décision viserait à observer l’évolution de la contamination de la maladie du Virus à Ebola à Goma après la confirmation du 3e cas qui s’est avéré positif.

Les autorités rwandaises ont toute fois autorisé les mouvements  de Gisenyi vers la ville de Goma et pas le contraire. Ceci pour empêcher toute propagation du Virus. Les congolais résidents à Gisenyi (Rwanda) mais qui travaillent à Goma (RDC) sont priés de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre.

Depuis plusieurs des années certains congolais ont décidé de s’installer à Gisenyi fuyant l’insécurité de Goma et de ses environs.

Jusqu’à présent, aucune autorité de la ville de Goma ne s’est prononcée.

Impact sur l’économie

C’est depuis 6h du matin que cette situation a été remarquée par les populations de deux villes voisines.

La grande partie du commerce transfrontalier a lieu à la « Grande barrière » puisque c’est le poste douanier qu’utilisent les voitures et les camions mais également pour les formalités d’immigration pour les travailleurs des organisations internationales.

Au poste douanier appelé « Petite barrière », les commerçants, hommes et femmes, les personnes vivants avec handicap  se sont vu refuser d’entrer  au Rwanda. Ce poste douanier « petite barrière » est réputé pour les mouvements de denrées alimentaires de première nécessité entre les deux ville.

D’après un agent de la Direction Générale de Migration (DGM), environ 45 milles personnes traversent  chaque jour à la « petite barrière ». Il ajoute également que le nombre augmente le jour des marchés et peut atteindre 60 mille.

Ici, des milliers de personnes à Gisenyi comme à Goma vivent de petits commerces transfrontaliers. Cette décision va donc inévitablement avoir un impact négatif sur l’économie de ces deux villes.

Pour rappel, ce jeudi 1er Août, cela fait un an que l’épidémie d’Ebola a été déclaré officiellement. Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 2.701, dont 2.607 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.813 décès (1.719 confirmés et 94 probables) et 776 personnes guéries.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos