RDC: la réunion de la plate-forme d’opposition Lamuka reportée d’un jour

RDC: la réunion de la plate-forme d’opposition Lamuka reportée d’un jour

La réunion des dirigeants de la plateforme congolaise d’opposition Lamuka prévue lundi à Lubumbashi (sud-est de la République démocratique du Congo) a été une nouvelle fois reportée, à mardi, ont indiqué lundi soir des médias locaux. Le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Martin Fayulu Madidi, qui continue toutefois à revendiquer la victoire à ce scrutin, et l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito Fumutshi sont arrivés lundi dans la journée à Lubumbashi.

Ils ont été accueillis par le coordonnateur de Lamuka, Moïse Katumbi Chapwe, et par d’autres membres de la cellule politique de cette plateforme en vue de la réunion du présidium, initialement prévue lundi soir.

L’ancien vice-président (2003-2006) Jean-Pierre Bemba, qui préside le parti d’opposition Mouvement de Libération du Congo (MLC) n’a pu rejoindre le chef-lieu de la province du Haut-Katanga en raison d’un « problème technique », selon le site d’information en ligne Actualité.cd. Il sera remplacé par la secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba.

Cette réunion du présidium de Lamuka doit évoquer l’évolution de la situation politique en RDC sept mois après les élections générale du 30 décembre et discuter notamment du calendrier des activités à mener.

Initialement prévue le 20 juillet, elle a été reportée à plusieurs reprises.

Lamuka ne compte plus que trois dirigeants, MM. Katumbi, Martin Fayulu et Muzito, après le ralliement de deux opposants au camp du président Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu Mbuyambu, ex-candidat à la présidentielle mais désigné comme administrateur à la Banque africaine de développement (BAD), et l’ex-rebelle devenu ministre Antipas Mbusa Nyamwisi.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos