Combats entre des rebelles du Soudan du sud et des forces gouvernementales

Combats entre des rebelles du Soudan du sud et des forces gouvernementales

Des combats ont éclaté mardi non loin de la capitale du Soudan du Sud entre les forces gouvernementales et des rebelles qui ont refusé l’accord de paix signé il y a quelques mois, a annoncé le groupe rebelle. Les mesures de sécurité ont été renforcées à Juba, la capitale, selon le correspondant de l’AFP, au moment où les combats ont commencé à 100 kilomètres de là, à Lobonok. Ces combats sont les premiers à se tenir aussi près de Juba depuis la signature de l’accord de paix en septembre dernier.

Le Front national du salut (NAS), lancé par l’ancien général Thomas Cirillo Swaka en 2017 qui voulait renverser le régime du président Salva Kiir, a annoncé qu’il avait subi une attaque mardi matin. Le NAS a précisé dans un communiqué avoir tué huit « soldats ennemis », information qui n’a pu être confirmée de source indépendante.

« Depuis ce matin, nous n’arrivons pas à contacter nos commandants sur le terrain [à Lobonok] et nous n’avons pas d’informations fraîches de là-bas,  » a déclaré à l’AFP Lul Ruai Koang, porte-parole militaire sud-soudanais.

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile en décembre 2013 lorsque M. Kiir, un Dinka, a accusé M. Machar, son ancien vice-président et membre de l’ethnie nuer, de fomenter un coup d’État.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos