RDCongo: la fièvre d’Ebola a atteint Goma

RDCongo: la fièvre d’Ebola a atteint Goma

Par Marie-France Cros

Ce que l’on craignait est arrivé: l’épidémie de fièvre d’Ebola, qui sévit depuis le 1er août 2018 dans le nord du Nord-Kivu, a atteint la ville de Goma, peuplée d’environ un million d’habitants.

Selon les informations reçues par La Libre Afrique, un homme de 46 ans, pasteur d’une « église du réveil » de Bukavu appelée « Union chrétienne de Jerusalem », s’est rendu à Butembo (nord du Nord-Kivu), épicentre de l’épidémie, le 4 juillet dernier pour prêcher. Les premiers symptômes d’Ebola sont apparus chez lui le 9 juillet, alors qu’il était encore à Butembo.

Il a été traité là où il logeait, par une infirmière de l’hôpital général de Butembo. Le 12, il a pris le bus pour se rendre à Goma, où il est arrivé le 14 juillet, à 8h30 du matin. Il a pris une moto-taxi pour se rendre à la maison d’un ami, où il a déposé ses bagages, avant de se rendre à Afia Fosa pour se faire soigner. Le personnel y a alerté les équipes de réponse à Ebola, qui l’ont amené à l’hôpital provincial de Goma. A 15h, le test Ebola s’est révélé positif.

RDC: « Ebola est une seconde Opération Turquoise pour le Nord-Kivu »

Retrouver ceux qu’il a touchés

Comme il est d’usage pour combattre Ebola, une grande enquête a commencé pour retrouver toutes les personnes côtoyées par le malade. Il y avait 18 passagers dans le bus; le chauffeur a été identifié. Restent à retrouver les contacts du malade à Butembo, où il a prêché et touché des mains de fidèles – dont des malades – et entre Butembo et Goma.

La vaccination devait commencer ce lundi. Selon le ministère congolais de la Santé, en raison de la rapidité d’identification du malade « le risque de propagation dans le reste de la ville de Goma reste faible ».

Par ailleurs, à Butembo, deux responsables communautaires travaillant dans les campagnes de prévention contre Ebola, ont été assassinés « chacun à leur domicile » entre Beni et Butembo dans la nuit de samedi à dimanche. Ils « faisaient l’objet de menaces depuis décembre 2018 »., selon le ministère de la Santé.

RDCongo: Ebola: une partie des soignants impayés depuis plusieurs mois

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos