RDC: un membre du FCC élu gouverneur au Sud-Ubangi, scrutin encore reporté au Sankuru

RDC: un membre du FCC élu gouverneur au Sud-Ubangi, scrutin encore reporté au Sankuru

Un membre du Front commun pour le Congo (FCC, la vaste coalition de l’ancien président congolais Joseph Kabila), Jean-Claude Mabenze Gbey Benz, a été élu mercredi gouverneur de la province du Sud-Ubangi (nord-ouest de la République démocratique du Congo), alors que l’élection du gouverneur du Sankuru (centre) a été reportée à une date ultérieure pour des « raisons sécuritaires et logistiques », rapportent des médias locaux.Vingt-quatre des 26 provinces congolaises disposent déjà d’un gouverneur à l’issue de scrutins indirects – par chaque assemblée provinciale – organisés au cours des derniers mois, dans la foulée des élections générales du 30 décembre 2018.

Deux d’entre eux restaient donc à désigner à la suite de décisions du Conseil d’Etat congolais d’une part d’annuler une première élection tenue le 15 avrilau Sud-Ubangi et d’autre part de réhabiliter la candidature au Sankuru d’un concurrent de l’ancien porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga.

Au Sud-Ubangi, M. Mabenze, un membre de la Convention des démocrates (CODE), un parti affilié au FCC, a été réélu mercredi, comme il l’avait été en avril avantde voir sa victoire annulée par le Conseil d’Etat.

Il a récolté 17 voix sur 27 – tous les députés provinciaux ont participé au vote – contre respectivement sept et trois à deux de ses rivaux, Jean-Cléophas MbwaseKoli, et Joachim Taila Nage, selon le site d’information en ligne Actualité.cd et la radio onusienne Okapi.

Au Sankuru, l’élection du gouverneur a été une nouvelle fois réportée « pour des raisons sécuritaires et logistiques », ont indiqué des médias, citant la Commissionélectorale nationale indépendante (Céni).

Le scrutin sera organisé dans dix jours, a précisé Actualité.cd.

Cette élection doit opposer M. Mende, un ancien ministre des Médias, candidat de l’alliance politique Convention des Congolais unis (CCU) et alliés, l’une descomposantes du FCC à Joseph-Stéphane Mukumadi, qui se présente comme indépendant.

L’Union européenne a dénoncé ce nouveau report. « Encore une fois, les élections au Sankuru sont annulées. Encore une fois Lambert Mende fait obstacle à la tenued’élections et justifie les sanctions imposées à son égard par l’UE. Nous serons vigilants quant aux décisions prises suite à ce nouveau déni de démocratie local », a indiqué le chargé d’affaires de l’UE à Kinshasa, Guillaume Chartrain, sur Twitter.

À l’issue des élections générales du 30 décembre, le FCC pro-Kabila contrôle la plupart des provinces (assemblées et gouvernorats). La plate-forme kabilistedispose aussi d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale et au Sénat, les deux chambres du parlement congolais. Elle a conclu un accord de partage du pouvoir avec la Coalition Cap pour le changement (Cach) du président Félix Tshisekedi, qui a succédéà M. Kabila le 24 janvier.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos