Le diplomate belge Bart Ouvry futur ambassadeur de l’UE au Mali, après la RDC

Le diplomate belge Bart Ouvry futur ambassadeur de l’UE au Mali, après la RDC

Le diplomate belge Bart Ouvry sera le prochain ambassadeur de l’Union européenne au Mali, un pays du Sahel en proie à une instabilité croissante, a annoncé mardi la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, qui a également désigné deux autres Belges pour occuper la même fonction en Asie et au Sri Lanka. La cheffe de la diplomatie européenne a rendu publics les noms de 46 chefs de délégation de l’UE dans le monde – auprès de pays ou d’organisations internationales – dont trois ont déjà reçu leur agrément. Les 43 autres « seront formellement nommés après avoir reçu leur agrément », a précisé Mme Mogherini dans un communiqué.

Ces désignations font partie du mouvement diplomatique 2019 au sein du Service européen pour l’action extérieure (SEAE).

Parmi les nouveaux ambassadeurs de l’UE désignés figure le Belge Bart Ouvry, qui devrait prendre ses nouvelles fonctions de chef de la délégation européenne au Mali début septembre à Bamako.

Ce diplomate, ancien porte-parole des Affaires étrangères belges de 2008 à 2011 et ex-ambassadeur de Belgique au Kenya également accrédité en Erythrée, en Somalie, aux Seychelles, aux Comores et à Madagascar, avait représenté l’UE en République démocratique du Congo (RDC) entre janvier 2017 et décembre dernier.

Le gouvernement de Kinshasa avait enjoint le 27 décembre – dans un contexte très tendu en RDC, à trois jours d’élections générales plusieurs fois reportées – à l’UE de rappeler M. Ouvry dans les « 48 heures », une mesure de rétorsion après le maintien des sanctions européennes qualifiées d' »unilatérales » et visant 14 personnalités congolaises.

« Cette mesure sanctionne d’une part le comportement répréhensible de l’intéressé et d’autre part s’inscrit dans le cadre de la réciprocité », avait expliqué le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu.

Le successeur de M. Ouvry à Kinshasa sera le diplomate français Jean-Marc Chataigner, a indiqué Mme Mogherini.

Il est depuis août 2017 envoyé spécial du ministère des Affaires étrangères pour le Sahel, où Paris est engagé politiquement et militairement, avec 4.000 militaires déployés dans le cadre de l’opération de lutte antiterroriste Barkhane.

La Belgique est pour sa part présente militairement au Mali avec une centaine de personnes, dont plus de 80 servent comme Casques bleus au sein de la Mission de paix des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), alors que les attaques de djihadistes et les violences intercommunautaires se multiplient, principalement dans le centre du pays.

Ouvry a comme statut celui de « diplomate détaché du SPF Affaires étrangères » auprès du SEAE.

Deux autres Belges, disposant du statut d’agents du SEAE, figurent sur la liste des nouveaux ambassadeurs de l’UE.

Igor Driesmans a été désigné auprès de l’Asean (Association des Nations d’Asie du Sud-Est, en français Ansea), dont le siège est situé à Jakarta, la capitale indonésienne. Il est actuellement affecté au cabinet de la haute représentante Federica Mogherini.

Quant à Denis Chaibi, il a été nommé chef de la délégation de l’UE au Sri Lanka. Il est actuellement chef de la Task force Iran au SEAE.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos