Environ 800 personnes ont célébré les 25 ans de la libération du Rwanda à Bruxelles

Environ 800 personnes ont célébré les 25 ans de la libération du Rwanda à Bruxelles

Environ 800 personnes, selon les responsables de l’événement, se sont réunies jeudi soir à l’ambassade du Rwanda, située avenue des Fleurs à Woluwe-Saint-Pierre, en Région bruxelloise. Leur but était de célébrer la journée de la libération, qui a mis un terme, il y a 25 ans, au régime génocidaire en place. Des jeunes Rwandais vivant en Belgique et âgés de 5 à 15 ans ont chanté l’hymne national belge, mais aussi celui du Rwanda.

L’ambassadeur Amandin Rugira a pris la parole pour remémorer la teneur de ce jour historique. « Le 4 juillet 1994, dans le courant de l’après-midi, les troupes de l’armée patriotique rwandaise foulaient le sol de la ville de Kigali, avec à leur tête le général-major Paul Kagame, actuel président de la république du Rwanda. (…) Kigali, à l’image du reste du pays, était une ville fantôme, exsangue de sa population car sur une population d’à peu près 8 millions de personnes à l’époque, plus d’un million venaient d’être assassinées et deux millions avaient fui le pays, poussés à l’exil par le gouvernement génocidaire en fuite », s’est-il souvenu.

« Comment reconstruire un pays après 100 jours d’un génocide sans précédent de par sa rapidité et sa cruauté ? Comment panser les plaies d’une société après 40 ans de propagande d’idéologie génocidaire et d’inégalités sociales ? », s’est interrogé l’ambassadeur. Il a fait valoir que « le Rwanda s’est relevé d’un enfer dont personne ne l’imaginait sortir » et mis en avant le développement économique du pays sur ces 25 dernières années.

Une minute de silence a été respectée en fin de discours en mémoire de ceux qui sont tombés durant la bataille.

L’Ordre des amis de Manneken-Pis était aussi représenté. Une réplique du ‘ketje’ de Bruxelles portait le costume confectionné par la maison de mode rwandaise Moshions, qui a été offert mercredi par l’ambassade. Sa garde-robe compte également une tenue de jeune guerrier ‘Intore’, qui lui avait été remise le 3 mai 1949 par le roi Mutara III Rudahigwa, à l’occasion de sa visite officielle en Belgique.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos