RDC: en Ituri, l’armée affirme avoir repris le « fief des hors-la-loi »

RDC: en Ituri, l’armée affirme avoir repris le « fief des hors-la-loi »

L’armée congolaise a affirmé jeudi avoir tué 17 miliciens et « conquis le fief des hors-la-loi » accusés du massacre de dizaines de civils depuis début juin en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Ces informations sont jugées crédibles par une source de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), qui appuie l’opération militaire congolaise « Zaruba ya Ituri » lancée le 21 juin.

« L’objectif est de mettre rapidement hors d’état de nuire le groupe armé Ngudjolo », indiquent les Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) dans un communiqué. Le bilan global « fait état de 17 hors-la-loi neutralisés » et de deux militaires blessés.

La radio onusienne Okapi parle de « dix-neuf morts, dont seize assaillants et trois militaires », en citant le porte-parole de l’armée en Ituri.

« Nos forces ont aussi conquis la forêt de Wago, fief de ces hors-la-loi », selon le communiqué.

La forêt de Wago se trouve dans le territoire de Djugu, au nord du chef-lieu, Bunia, où les autorités affirment qu’au moins 160 civils ont été tués depuis le 10 juin.

Les violences ont provoqué le déplacement de 300.000 personnes, d’après le Haut-commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR). Des chiffres impossibles à vérifier.

La force de la Monusco a apporté son soutien à l’offensive congolaise avec des hélicoptères d’attaque.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos