Ethiopie: arrestation de dizaines de nationalistes amhara

Ethiopie: arrestation de dizaines de nationalistes amhara

Des dizaines de membres et sympathisants d’un parti ethno-nationaliste amhara ont été arrêtés en lien avec ce que les autorités qualifient de « tentative de coup d’Etat » samedi contre le gouvernement de la région de l’Amhara, dans le nord-ouest de l’Ehtiopie, a annoncé jeudi un porte-parole de ce parti. « Rien qu’à Addis Abeba, 56 de nos membres et sympathisants ont été arrêtés, tandis que des dizaines d’autres ont aussi été arrêtés en région oromo », située au sud de la région amhara, a dit Christian Tadese, porte-parole du Mouvement national amhara (NaMa).

« Cette campagne d’arrestations contre des membres et sympathisants du NaMa ne vise pas juste un parti, c’est une attaque contre une identité », celle de l’ethnie amhara, a accusé le porte-parole.

Trois hauts responsables de l’Amhara, dont le président de cette région, ont été assassinés samedi à Bahir Dar, la capitale régionale. Cette attaque est, selon les autorités, liée à l’assassinat quelques heures plus tard du chef de l’état-major de l’armée éthiopienne Seare Mekonnen, tué par son garde du corps à Addis Abeba alors qu’il organisait la réponse à l’attaque de Bahir Dar.

Ces attaques sont en rapport avec la crise politico-ethnique que traverse l’Ethiopie et sont considérées comme un coup porté à l’agenda réformateur et progressiste du Premier ministre Abiy Ahmed, entré en fonction en avril 2018.

Ethiopie: « Tentative de coup d’Etat » en pays amhara: plus de questions que de réponses

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos