Burundi: reprise en main des ONG et asbl

Burundi: reprise en main des ONG et asbl

Iwacu web TV a rendu compte d’une réunion qui s’est tenue mardi à Bujumbura: le ministre des Droits humains Martin Nivyabandi s’est dit insatisfait de la manière dont ONG internationales et asbl locales travaillent.

Le ministre avait convoqué les ONG internationales et les asbl locales pour leur faire part de son mécontentement devant leur manière de travailler. Il les a accusées de pas fournir leurs rapports au ministère comme l’exigent les conventions qu’elles ont dû signer au cours de l’année dernière. Le ministre a dénoncé « un certain forcing pour avancer un agenda que le gouvernement ignore ».

Selon le compte-rendu d’Iwacu web TV, certains, dans l’assistance, se sont levés pour reconnaître leurs fautes et demander au ministre de « coordonner les activités des ONG pour aboutir à une collaboration efficace ».

Début juin, le ministre de l’Intérieur avait susendu les activités de l’association Parole et Action pour le Réveil des Consciences et Evolution des Mentalités (PARCEM) parce qu’elle « s’active à ternir l’image du Burundi et des dirigeants du pays ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos