RDC: le prochain gouvernement comptera 65 membres, dont 42 proviendront du FCC

RDC: le prochain gouvernement comptera 65 membres, dont 42 proviendront du FCC

Le prochain gouvernement congolais, qui devrait voir le jour la semaine prochaine, comptera 65 membres, dont la grande majorité proviendra du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition du « président honoraire » Joseph Kabila Kabange, rapporte vendredi la presse kinoise, en citant des sources du FCC. Le premier gouvernement de la présidence d’Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo sera composé de 45 ministères et de 20 vice-ministres, a affirmé un cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, la formation politique de l’ex-président Kabila formant le noyau dur du FCC), Serge Kadima, à la radio privée Top Congo FM.

Le FCC devrait obtenir 30 ministères et 12 postes de vice-ministres. La Coalition Cap pour le changement (Cach) du nouveau président de M. Tshisekedi hériterait de 15 ministères et de huit postes des vice-ministres.

Quatre vice-Premiers ministres et sept ministres d’État chapeauteront cette équipe gouvernementale.

Ce compromis sur la clé de répartition des portefeuilles ministériels et des ministères de souveraineté a été trouvé jeudi à l’issue des négociations entre les délégués du FCC et de Cach.

« Les discussions n’ont pas du tout été faciles », a souligné M. Kadima. Selon lui, le gouvernement du Premier ministre désigné, Sylvestre Ilunga Ilukamba, sera bientôt présenté.

Selon M. Kadima, le futur Premier ministre est bien en contact avec le président Tshisekedi et l' »autorité morale » du FCC, Joseph Kabila.

« Les négociations se trouvent sur l’étape de l’harmonisation des noms qui doivent occuper les différents ministères », a précisé le média en ligne Politico.cd. Selon ce site d’information, les négociations devront vraisemblablement continuer jusqu’à ce week-end.

« Si le chef de l’État, Félix Tshisekedi, est assuré d’avoir le contrôle des ministères régaliens (Défense, Intérieur, Affaires étrangères et Justice, avec en prime les Finances), on doit s’attendre à une rude bataille autour des nominations », écrivait pour sa part vendredi le journal ‘Le Potentiel’.

« La nébuleuse de ses regroupements politiques ne rend pas tâche facile au FCC. Au Cach, par contre, il y a plus de souplesse, dans la mesure où tout sera tranché entre Félix Tshisekedi et (son allié lors de la campagne électorale, devenu sont directeur de cabinet) Vital Kamerhe », ajoute le quotidien.

« Avoir un gouvernement au 30 juin: un challenge pour Fatshi » (le surnom de M. Tshisekedi, ndlr), titre encore ‘Le Potentiel’.

La République démocratique du Congo (RDC) célèbrera le dimanche 30 juin le 59e anniversaire de son indépendance, concédée par la Belgique en 1960. « Est-ce que le pays aura un gouvernement avant cette échéance? « , s’interroge le journal. « Célébrer une fête d’indépendance sans que le pays n’ait un gouvernement traduirait que la classe politique congolaise n’a pas encore atteint le stade de maturité », commente encore le quotidien.

Proclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018, M. Tshisekedi a prêté serment le 24 janvier dernier. Il a nommé M. Ilunga comme Premier ministre le 20 mai, en vertu de « l’accord politique » entre les coalitions de MM. Tshisekedi et Kabila.

À l’issue des élections générales de décembre 2018, les pro-Kabila avaient gagné la majorité écrasante des sièges à l’Assemblée nationale, au Sénat, aux assemblées provinciales et à la direction des provinces. Cette majorité a encore été renforcée par l’invalidation – très contestée – de 23 députés de l’opposition, qui ont été remplacés par des parlementaires du FCC et, dans un cas, de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) de M. Tshisekedi.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos