RDC: délogement forcé des illégaux des concessions minières par l’armée

RDC: délogement forcé des illégaux des concessions minières par l’armée

L’armée congolaise a délogé mercredi plus de 10.000 mineurs illégaux accusés d’avoir envahi des concessions minières de Tenke Fungurume Mining (TFP), la plus importante société minière privée du sud-est de la RD Congo, a-t-on appris de source militaire.

L’entreprise chinoise TFM dénonce régulièrement l’envahissement de ses concessions d’une superficie totale de 1.437 km2, situées dans la province de Lualaba (sud-est), par « plus de dix mille » mineurs artisanaux qui y exploitent illégalement des minerais de cuivre et de cobalt, occasionnant un manque à gagner important.

L’armée affirme que des « criminels » ont fui plusieurs villes du sud-est de la RDC après des opérations de lutte contre l’insécurité.

« Compte tenu de l’insécurité grandissante dans des concessions minières, une opération a été menée aujourd’hui pour neutraliser des criminels armés parmi lesquels quelques étrangers », a déclaré à la presse le général-major Philemon Yav, chef de l’armée dans la région sud-est qui supervisait l’opération.

« Tous les étrangers en situation irrégulière se trouvant dans ces zones sera arrêté et mis à la disposition de la Direction générale de migration (DGM) pour leur expulsion », a-t-il indiqué.

Concernant les « quelques creuseurs artisanaux » qui se trouvaient dans ces sites, « les autorités politico-administratives des provinces du Haut-Katanga et de Lualaba vont s’investir pour leur trouver un espace approprié », a rassuré l’officier.

En dehors de la communication du chef de l’armée dans la région, aucune autorité civile n’était disponible pour faire le bilan de l’opération.

Lundi, l’armée avait annoncé le déploiement de 600 à 800 militaires pour dissuader des creuseurs artisanaux qui avaient envahi les concessions minières de TFM, promettant de procéder au délogement forcé après le 2 juillet.

Tenke Fungurume dispose de gisements considérés comme l’une des plus importantes réserves de cuivre et de cobalt connues au monde, recelant d’abondantes quantités de minerais à haute teneur permettant plusieurs décennies d’exploitation, selon le site de la société.

En mai 2016, l’actionnaire américain Freeport-McMoRan a vendu ses parts à la firme chinoise China Molybdenum pour 2,6 milliards de dollars.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos