RDC: 300.000 personnes ont fui les violences dans le nord-est depuis début juin

RDC: 300.000 personnes ont fui les violences dans le nord-est depuis début juin

Les violences interethniques en Ituri, en République démocratique du Congo (RDC), ont provoqué le déplacement de plus de 300.000 personnes depuis début juin. L’ONU s’est dit mardi à Genève « gravement inquiète » pour la situation des civils. La situation s’était calmée ces derniers mois, mais une reprise des violences a fait au moins 160 victimes en quelques jours, selon les chiffres relayés il y a quelques jours par des sources congolaises. De nombreux assauts ont lieu entre deux groupes ethniques.

Des indications d’enlèvements et de violences sexuelles ont également été reçues, a déploré devant la presse un porte-parole du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR). Selon lui, la situation face à Ebola dans cette région pourrait aussi « se détériorer ».

Environ 10% des déplacés sont arrivés dans des sites aux conditions déjà difficiles. De nombreuses personnes ont besoin d’une assistance de santé. Environ 20’000 se sont rendus dans la principale ville de la zone, Bunia. Le chiffre total pourrait être plus élevé, a encore affirmé le porte-parole du HCR.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos