RDCongo: le dangereux appétit d’ogre des kabilistes

RDCongo: le dangereux appétit d’ogre des kabilistes

Commentaire par Marie-France Cros.

Les invalidations de 23 députés congolais d’opposition au profit de kabilistes est un nouveau coup de massue pour ceux, tshisekedistes, qui avaient voulu croire que les résultats officiels des élections étaient véridiques et pour ceux –population congolaise et capitales amies – qui avaient pensé que, même frauduleux, ces résultats étaient un progrès par rapport aux présidences Kabila.

C’était compter sans l’appétit d’ogre des kabilistes, qui n’en ont toujours pas assez après leur razzia sur les assemblées. Leur gourmandise pourrait faire rater, au final, l’audacieux coup de poker joué par Joseph Kabila lorsqu’il a faitproclamer Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle en dépit des résultats.

« Pour que rien ne change, il faut que tout change”, disait le prince sicilien de Salina – le Guépard – à son neveu, pour le convaincre d’accepter les bouleversements révolutionnaires de Garibaldi: accepter des changements de forme pour garder la réalité du pouvoir. Les kabilistes, eux, n’ont pas cette sagesse et leurs abus poussent à la rage jusqu’à ceux qui refusaient de voir qu’il y avait quelque chose de pourri dans la “passation pacifique du pouvoir” tant célébrée, depuis janvier, à Kinshasa, Washington ou Bruxelles.

À trop montrer aux Congolais, excédés des kabilistes, qu’ils ont lâché la proie pour l’ombre en se contentant de l’accord secret Kabila/Tshisekedi pour le partage du pouvoir, les clients politiques de l’ex-chef de l’État congolais risquent de rallumer la flamme de la colère populaire.

Qui, alors, pourra l’éteindre ?

Que pensez-vous de cet article?