RDC : Le siège du parti de Charles Nawej mis à sac

RDC : Le siège du parti de Charles Nawej mis à sac

Charles Nawej, ancien proche d’Olivier Kamitatu, ayant rallié la mouvance Kabila tout en dédoublant le parti (ARC original) de son ancien mentor, a fait une sortie pleine de panache devant l’Assemblée nationale en fin de semaine dernière pour appeler à l’invalidation des ordonnances signées par Félix Tshisekedi portant nomination des patrons de la SNCC (Kyungu) et de la Gécamines (Yuma).

C’est ce député qui avait notamment évoqué « l’inconscience du président » qui avait accepté de se mettre hors la loi pour signer ces documents. Des déclarations qui lui ont valu, dès samedi, des menaces de la part de militants proches de l’UDPS.

Charles Nawej a même tenté de présenter des excuses au président en passant par son responsable de la sécurité François Beya. Mais ce dernier a renvoyé le parlementaire à ses états d’âme, expliquant que les propos qu’il avait tenus étaient « impardonnables ».

RDC : Invalidé, le député Kibala accuse et appelle à la mobilisation

Depuis samedi dernier, et cette séance houleuse à l’Assemblée nationale, la colère ne cesse de monter dans les rangs de l’UDPS qui réclame des excuses de la part des parlementaires « qui ont manqué de respect à leur président ». Les heurts se sont multipliés et, ce mercredi matin, le siège kinois de l’ARC, version Nawej, situé dans la commune de Limete, a été saccagé avant que le feu n’y soit bouté.

Le PPRD en ligne de mire

Une nouvelle étape dans l’escalade entre les deux camps qui devraient gérer le futur du Congo main dans la main.

Dans la foulée, les combattants de l’UDPS ont également saccagé, pour la seconde fois  le CNC de Pius Muabilu. Certains militants de l’UDPS ont ensuite pris la direction du boulevard Sendwe pour s’en prendre au bureau du PPRD mais ils ont fait face à la police qui les a cette fois empêchés de passer.

Que pensez-vous de cet article?