RDCongo: quand Kabila espionnait ses adversaires

RDCongo: quand Kabila espionnait  ses adversaires

Une émission d’enquête de la télévision israélienne Channel 12 a indiqué que l’entreprise privée de renseignement Black Cube avait travaillé pour Joseph Kabila, afin de découvrir les plans de l’opposition et les « traîtres » parmi les siens. L’entreprise a porté plainte.

« Uvda », une émission d’investigations de la télévision israélienne Channel 12, a livré les secrets de l’entreprise privée de renseignements Black Cube, constituée principalement d’anciens agents du Mossad (agence de sécurité nationale), du Shin Bet (sécurité intérieure) et de 8200 (unité de cybersécurité de l’armée israélienne).

Black Cube a lancé fin 2015, selon Uvda, en RDCongo, l’opération « Coltan ». Son directeur, Dan Zorella, a alors rencontré une première fois Joseph Kabila, alors président de la RDC. Ces entretiens deviendront de plus en plus réguliers, selon l’enquête journalistique.

Il y avait des traîtres

Sous couvert d’anonymat, un ancien employé de Black Cube explique: « Kabila voulait tout savoir sur ce qui se passait lors des réunions de l’opposition. Qui participe et qui s’attaque au Président. Il voulait savoir si des proches le trahissaient – qui étaient les traîtres. Et il y avait des traîtres ».

Selon « Uvda », une dizaine d’agents de Black Cube ont transformé un étage d’un grand hôtel de Kinshasa en quartier général d’un service officieux de renseignements.

Une agente de Black Cube aurait tenté, sans succès, d’enquêter parallèlement sur les liens entre Kabila et l’homme d’affaires israélien Dan Gertler.

Black Cube a démenti toute activité au Congo et déposé plainte en diffamation contre « Uvda » devant un tribunal britannique, exigeant 15 millions de livres de dommages et intérêts.

Que pensez-vous de cet article?