Zimbabwe: le président promet une monnaie propre au pays

Zimbabwe: le président promet une monnaie propre au pays

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a estimé vendredi nécessaire de doter le pays de sa « propre monnaie »,après l’abandon en 2009 de sa devise par le Zimbabwe, toujours empêtré dans une crise économique et financière sans fin. « En tant que pays, nous devrions avoir notre propre monnaie (…). Un pays ne peut pas se développer en utilisant des devises d’autrespays, sans sa propre monnaie », a déclaré le chef de l’Etat dans une banlieue d’Harare.

Le Zimbabwe, qui traverse depuis près de deux décennies une grave crise économique financière, a abandonné en 2009 le dollar zimbabwéen, dévalué par une hyperinflation, au profit du dollar américain. Mais les précieux billets verts se sont faits de plus en plus rares, au point d’étrangler l’économie.

Les dollars peuvent être obtenus dans le cas où « vous vendez des biens à l’étranger, si des gens de la diaspora vous en envoient ou quand des investisseurs les apportent », a expliqué vendredi le président Mnangagwa.

En 2016, devant la pénurie de dollars américains, le gouvernement avait introduit des « bonds notes », des obligations d’Etat de la même valeur que les billets verts. Mais l’opération a échoué. La valeur des « bonds notes » s’est écroulée, l’inflation a repris et provoqué, ces derniers mois, le retour des pénuries de produits de base comme le pétrole, le sucre ou la farine.

En début d’année, Emmerson Mnangagwa espérait assécher le marché noir en laissant flotter les « bond notes »,rebaptisés dollars RTGS (real time gross settlement). Mais l’opération n’a eu jusque-là pour seul effet que de relancer l’inflation (75% sur un an en avril).

« Quand on va se coucher, la parité est de 1 dollar pour 5 RTGS, le lendemain elle est passée de 1 à 6, lesurlendemain de 1 à 7 et ainsi de suite. Et le prix du pain augmente en fonction du taux de change », a ajouté le président Mnangagwa.

« On va arriver à un stade où vous pourrez avoir en poche des dollars américains ou des livres britanniqueset quand vous achetez, vous recevrez en échange la monnaie que l’on va introduire », a-t-il promis. « On vous informera en temps voulu » de la date de son introduction, a-t-il ajouté sans plus de précision.

Arrivé au pouvoir fin 2017, Emmerson Mnangagwa s’est fixé comme priorité de relancer l’économie. A ce jour, sans succès.

En septembre, son ministre des Finances Mthuli Ncube avait annoncé sa volonté de réintroduire le dollar zimbabwéen, sans avancer de calendrier.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos