RDC: une évolution « positive », mais il reste du chemin à parcourir

RDC: une évolution « positive », mais il reste du chemin à parcourir

La situation est encore « loin d’être parfaite » en République démocratique du Congo (RDC) après le changement intervenu en janvier à la tête de l’Etat après les élections générales de décembre, mais elle évolue « dans une direction très positive », a affirmé mardi l’envoyé spécial américain pour la région des Grands Lacs africains, Peter Pham, en mission cette semaine à Bruxelles. « Tout ne se fera pas en un jour, en un an, cela prendra du temps » pour restaurer la sécurité dans cet immense pays – 80 fois la taille de la Belgique – et l’état de droit, a prévenu ce responsable de l’administration Trump lors d’une rencontre avec quelques journalistes belges.

Pham a toutefois salué les progrès enregistrés depuis l’entrée en fonction, le 24 janvier, du nouveau président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a succédé à Joseph Kabila Kabange, au pouvoir depuis l’assassinat de son père, Laurent-Désire Kabila en janvier 2001.

Il a cité, comme lors d’une visite à Kinhasa en février, les progrès réalisés en matière de respect des droits de l’Homme, avec la libération de « plusieurs centaines de prisonniers politiques », dont certains étaient détenus depuis 2006, le retour d’exil d’opposants, comme l’ex-gouverneur de la province du Katanga Moïse Katumbi Chapwe, rentré triomphalement à Lubumbashi le mois dernier après trois ans d’exil en Belgique.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos