Les Casques bleus dans des contextes toujours plus difficiles

Les Casques bleus dans des contextes toujours plus difficiles

Les Casques bleus remplissent leur mission de protection des plus vulnérables dans des environnements toujours plus complexes: Haïti, République centrafricaine, Mali, RDC, Soudan du Sud, Darfour, Liban et Abiyé, souligne mercredi l’ONU à l’occasion de la journée internationale qui leur est consacrée. La date du 29 mai renvoie à 1948, lorsque la première force – non armée – de maintien de la paix de l’ONU fut envoyée pour surveiller la trêve du conflit au Moyen-Orient.

Cette année marque par ailleurs le 20e anniversaire de l’adoption, dans le cadre de la mission en Sierra Leone, de la résolution du Conseil de sécurité conférant à une opération de maintien de la paix le mandat d’utiliser tous les moyens nécessaires pour protéger les civils en danger.

Mission qui constitue désormais un devoir primordial pour plus de 95% des Casques bleus déployés, souligne l’ONU.

Plus de 88.000 militaires et policiers provenant de 124 pays, ainsi que 14.000 civils, sont actuellement engagés dans les opérations de maintien de la paix à travers le monde. Depuis leur création, 3.800 Casques bleus ont perdu la vie durant leur mission, soulignent les Nations Unies.

La Belgique déploie elle une centaine de militaires au sein de la Minusma (Mali) et participe également à la mission de formation de l’Union européenne EUTM, rappellent les Affaires étrangères à l’occasion de cette journée.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos