RDC: trois morts dans des violences sur un axe vital à la sortie de Kinshasa

RDC: trois morts dans des violences sur un axe vital à la sortie de Kinshasa

Trois personnes sont mortes dans la nuit de lundi à mardi lors d’affrontements entre l’armée et des coupeurs de route à la sortie de Kinshasa le long d’un axe routier vital pour la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès d’élus. « Il y a eu braquage de coupeurs de route sur la nationale N°1 dans le village Yaki. Dans les échanges de tirs, le chauffeur d’un bus et une commerçante ont été tués sur le champ. Une troisième personne a succombé à ses blessures à l’hôpital », a déclaré le député Papy Manbo, un élu de Kasangulu, à l’AFP.

Kasangulu, dans la province du Kongo central, se trouve à 25 km à l’ouest de Kinshasa le long de la route nationale 1 qui relie la capitale aux dix millions d’habitants à ses débouchés sur l’océan Atlantique de Matadi, les ports de Matadi, Boma et Banana (à l’embouchure du fleuve Congo).

« La route nationale N°1 était coupée de 21h00 (22h00 HB) à 04h00 (05h00 HB) par ces (personnes) +inciviques+ (ndr: des délinquants armés) qui avaient placé des briques pour obliger les véhicules à s’arrêter », a-t-il ajouté.

« C’est la 15e attaque de ces coupeurs de route enregistrée depuis le début de l’année. La troisième en ce mois de mai », a déclaré à un correspondant de l’AFP, Alain Mpiana, administrateur du territoire adjoint de Kasangulu.

Long de 350 km, le tronçon sud-ouest de la RN 1 est la voie d’approvisionnement de Kinshasa pour les produits importés par voie maritime. La route est aussi très utilisée pour le transport des produits exportations comme le bois.

« Il est temps de mettre rapidement en place une brigade motorisée de surveillance au regard de l’importance stratégique de cette route », a préconisé un autre député de Kasangulu, Jean-Claude Mvuemba, interrogé par l’AFP.​

Que pensez-vous de cet article?