Nigeria: le président Buhari approuve un budget très ambitieux

Nigeria: le président Buhari approuve un budget très ambitieux

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a approuvé lundi un budget ambitieux de plusieurs dizaines de milliards de dollars, pour son pays premier producteur de pétrole d’Afrique, quelques jours avant le début officiel de son deuxième mandat.

Le plan de dépenses pour le Nigeria pour l’année 2019 est fixé à 8,92 billions de nairas, soit 25 milliards de dollars, ou 22 milliards d’euros.

Ce budget, comme les autres années, est toutefois controversé car il est calculé selon un taux de change utilisé seulement par le gouvernement (305 nairas pour un dollar), différent de celui utilisé par les acteurs économiques et par la Banque Centrale du Nigeria (environ 360 nairas pour un dollar).

Il a également été calculé sur la base d’une production de 2,3 millions de barils de pétrole par jour (contre environ 2 millions actuellement), à 60 dollars le baril.

« Le gros problème est que, comme en 2016 et 2017, les prévisions de revenus sont très élevées même si elles n’ont pas atteint l’objectif les années précédentes », a déclaré l’analyste économique nigérian Nonso Obiliki.

« Le gouvernement s’est engagé dans des dépenses qu’il doit atteindre, et il n’y a pas vraiment de possibilité d’ajustement », explique à l’AFP l’économiste, prenant notamment l’exemple de l’augmentation du salaire minimum voté le mois dernier de plus de 60%.

« Ils votent le budget et ensuite ils voient comment l’atteindre », met en garde M. Obiliki.

L’économie du géant de l’Afrique de 190 millions d’habitants a traversé une grave récession économique entre 2016 et 2017, conduisant à des millions de pertes d’emplois, et une forte inflation qui a aggravé le niveau de pauvreté dans le pays.

L’administration Buhari a été fortement critiquée pour sa politique économique volatile et peu rassurante pour les investisseurs, et la croissance reste faible, à 2% en 2018, soit au tiers du rythme enregistré il y a cinq ans.

Récemment réélu pour un second mandat, qui commencera officiellement mercredi, Muhammadu Buhari s’est engagé à accroître la croissance et la création d’emplois.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.