RDCongo: le Premier ministre Ilunga épinglé par la Commission des biens mal acquis en 1992

RDCongo: le Premier ministre Ilunga épinglé par la Commission des biens mal acquis en 1992

Par Marie-France Cros.

Cette Commission avait été mise sur pied par la Conférence nationale souveraine (CNS; de septembre 1991 à décembre 1992) en juin 1992. Elle comportait 129 membres (55 de la société civile, 36 des partis politiques, 33 venant des institutions publiques et 5 invités). Elle était chargé d’enquêter sur les cas les plus flagrants de détournement de biens publics et de spoliation de biens privés sous le règne de Mobutu. Son rapporteur était …Lambert Mende.

Dans son chapitre « Enrichissement sans cause », la Commission des biens mal acquis dresse la liste des « personnes assujetties à une contribution spéciale pour la reconstruction de la nation et au rapatriement de la moitié de leurs avoirs à l’étranger, en raison de signes extérieurs de richesse liée à leur participation à la gestion des biens publics sous la deuxième République et la pré-transition ».

Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’y trouve répertorié à la 38ème place (p. 179 du rapport).

mon

Que pensez-vous de cet article?