RDC: la dépouille d’Etienne Tshisekedi sans doute rapatriée la semaine prochaine

RDC: la dépouille d’Etienne Tshisekedi sans doute rapatriée la semaine prochaine

La dépouille de l’opposant congolais historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé à Bruxelles voici plus de deux ans, devrait être rapatriée la semaine prochaine à Kinshasa, après des mois de tractations entre les familles politique et biologique du défunt et le régime de l’ancien président Joseph Kabila, a-t-on appris lundi de bonne source.

« Aux dernières nouvelles, le corps part de Bruxelles le 29 mai. Ce qui suppose que tout est prêt (à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo) pour l’enterrement qui est prévu le 1er juin », a précisé cette source ayant requis l’anonymat à l’agence Belga.

La confirmation officielle de ces dates est attendue très prochainement.

Décédé le 1er février 2017 à Bruxelles, le corps d’Etienne Tshisekedi est conservé depuis lors dans un funérariumd’Ixelles, au prix de 50 euros par jour, selon la presse.

Etienne Tshisekedi, le père du nouveau président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et président du parti d’opposition Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), est décédé à Uccle le 1er février 2017 à l’âge de 84 ans des suites d’une embolie pulmonaire.

Le rapatriement de sa dépouille a fait l’objet, avant les élections générales du 30 décembre dernier, d’intensesmarchandages entre l’UDPS et la famille d’une part et le camp de l’ex-président Kabila d’autre part.

Felix Tshisekedi a été désigné vainqueur de la présidentielle contestée de fin 2018. Mais le Front communpour le Congo (FCC, kabiliste) conserve le contrôle des deux chambres du parlement congolais et de la plupart des 26 provinces – comme l’a encore prouvé lundi la nomination par le chef de l’Etat, quatre mois après son investiture d’un Premier ministre au profil très singulier – il a été proposé par M. Kabila pour diriger un gouvernement de coalition -, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Le nouveau président a promis lors de son discours d’investiture, le 24 janvier le rapatriement de la dépouille de son père pour des obsèques dignes de son rang.

La dépouille de l’ancien opposant – qualifié de son vivant tantôt de « Sphynx de Limete (un quartier de Kinshasa), tantôt de « Lider maximo » de l’UDPS – devrait, en vertu d’un accord conclu l’an dernier, reposer dans la périphérie de la ville de Kinshasa, à N’sele (dans la grande banlieue est de la capitale congolaise, ndlr), dans une concession familiale ». Un mausolée devrait accueillir le corps.

Une polémique était née en mars en RDC à propos d’une décision attribuée à la présidence de la République de débourser 2,5 millions de dollars pour la construction d’un monument en mémoire d’Etienne Tshisekedi. Le mausolée qui doit accueillir la dépouille d’Etienne Tshisekedi fait aussi l’objet de vives critiques. Le coût de ce mausolée s’élèverait à 8,5 millions de dollars à charge du Trésor congolais sans que le moindre appel d’offres ait été lancé.

Que pensez-vous de cet article?