Une attaque contre un pétrolier déjouée dans les eaux togolaises

Une attaque contre un pétrolier déjouée dans les eaux togolaises

Huit pirates ont été arrêtés par la marine togolaise ce dernier weekend, après avoir tenté d’attaquer un navire pétrolier battant pavillon togolais, a annoncé lundi le gouvernement.

« Des pirates à bord d’une pirogue ont abordé le navire tanker G-Dona1, battant pavillon togolais et tenté de le détourner de sa destination », indique dans un communiqué le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame.

« Fort heureusement, la marine nationale togolaise a déjoué cette attaque ».

Les huit pirates, six Nigérians et deux Togolais, ont été interpellés et mis à la disposition de la gendarmerie maritime pour la suite de l’enquête, avant d’être présentés au procureur de la République à Lomé.

Les sept membres d’équipage du navire, un Béninois, un Nigérian et cinq Ghanéens, « sont sains et saufs », précise le communiqué.

« Le navire a été dérouté au Port autonome de Lomé. Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le bateau ayant servi à cette attaque a été loué en le territoire togolais », a ajouté le général, saluant le « professionnalisme » des forces de défense.

Le Golfe de Guinée, qui s’étend de la Côte d’Ivoire à l’Angola, est considéré comme l’actuel épicentre de la piraterie maritime dans le monde. Entre janvier et avril 2019, 38 incidents ont été rapportés, dont 10 kidnappings.

L’immense majorité des attaques sont le fait de groupes armés nigérians depuis le large du Delta du Niger (région pétrolière au large de Port Harcourt).

« Les attaques dans les eaux togolaises sont plus rares », indique à l’AFP Dirk Steffan, consultant pour le cabinet de surveillance Risk Intelligence, soulignant que cette tentative est la première attaque depuis le début de l’année.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos