RDCongo : Ne Mwanda Nsemi remis en liberté

RDCongo : Ne Mwanda Nsemi remis en liberté

Par AFP

Le chef politico-religieux Ne Muanda Nsemi, arrêté à Kinshasa jeudi soir, a été remis en liberté au bout de 24 heures, a-t-on appris de source proche de ce dossier, qui a valeur de test pour la « décrispation politique » en République démocratique du Congo (RDC). La remise en liberté provisoire, vendredi soir, de l’ancien député et chef du mouvement « Bundu Dia Mayala » a été confirmée samedi à l’AFP par le président de l’Association congolaise pour l’Accès à la Justice (Acaj), Me Georges Kapiamba.

Ne Muanda Nsemi s’était échappé de la prison centrale de Makala en mai 2017, avec des centaines d’autres détenus. Il était réapparu en début de semaine à la télévision publique, la RTNC. Le ministre de l’Intérieur avait alors promis de le reconduire en prison.

Ne Muanda Nsemi est poursuivi entre autres pour outrage envers l’ex-président de la République Joseph Kabila, qui a remis le pouvoir à Félix Tshisekedi au terme des élections du 30 décembre. Son mouvement était aussi accusé par les autorités du régime de l’ex-président Joseph Kabila d’avoir mené une série d’attaques meurtrières contre des symboles de l’État entre fin 2016 et début 2017.

L’Acaj a demandé dans un communiqué au procureur général près la Cour de cassation « d’ordonner la libération de 26 membres de BDM ». « L’Acaj reste mobilisée sur ces cas en vue de faire bénéficier aux concernés l’appliocation des mesures de décrispation politique », conclut-elle. l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj).

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos